OSCAR TEMARU : UN MAIRE SOUCIEUX DE LA SECURITE DE SES HABITANTS

La direction de l’équipement a débuté au mois de septembre par la construction d’une nouvelle bretelle de sortie qui permettra de rejoindre le quartier Saint-Hilaire et l’aéroport de Faa’a plus aisément.

Travaux aménégement routes 2

Très peu de marge de manœuvre est laissé aux automobilistes et riverains.

Cependant, les habitants de Faa’a, soucieux de la bonne utilisation des fonds publics ont exprimé leurs inquiétudes compte tenu de la sécurité des écoliers, des familles, des transports en commun et des automobilistes empruntant ce tronçon routier.

Le manque de concertation avec les riverains (écoles, collèges, garderies, habitants, églises) a visiblement fait apparaître des lacunes dans l’aménagement. Il apparaît que l’esthétisme ait été favorisé au détriment de la visibilité des automobilistes entrants et sortants de l’accès routier du collège Notre-Dame des Anges vers l’école Saint-Hilaire.

 

Par ailleurs, l’exiguïté de la route ne laisse que très peu de marge de manœuvre aux transports scolaires pour sortir dans des conditions de sécurité optimale.

Travaux aménégement routes 3

Une réunion de concertation entre les pouvoirs publics et les riverains est nécessaire.

Enfin, la route de décélération et la partie centrale d’accélération ont complètement disparu du paysage.

C’est dans son rôle de premier magistrat de la commune et avec ses pouvoirs de police que, le maire Oscar, Manutahi Temaru s’est entretenu avec le ministre de l’équipement, Albert Solia pour mettre en œuvre les mesures correctives. La concertation des responsables du pays, de la commune avec les habitants entourant les travaux publics, doit se poursuivre afin de réaliser des aménagements durables au meilleur coût et surtout privilégiant la sécurité de tous.

Travaux aménégement routes

Tavana Oscar en concertation avec le ministre de l’équipement Bruno SOLIA et les techniciens du pays.

 

Prochaine étape, la route Heiri (de la RT1 à l’école Teroma)

L’état de la voirie sur cet axe est un sujet de discussions et de plaintes pour tous les riverains depuis plusieurs années. Cet axe est une route territoriale. C’est donc le ministère de l’équipement qui est compétent pour y réaliser l’entretien régulier et le cas échéant pour une remise en état. Le ministre sera interpellé sur ce dossier dans les jous à venir.

Le service communication.