Langue et culture Maohi

Faa’a un modèle pour la promotion, l’apprentissage des langues et la culture maohi

Culture enfantsConformément à la vision politique du Maire, l’Education n’est pas seulement une affaire de travaux ou de construction.

C’est la raison pour laquelle, avec les équipes pédagogiques de la circonscription de Faa’a, depuis des années, des séances d’apprentissage des arts et traditions maohi ont été mises en place à l’adresse des plus jeunes.

L’importance de l’apprentissage des langues régionales ne fait plus aucun doute. Des études démontrent en effet que l’acquisition et la maitrise de la langue maternelle permettent aux enfants de bien se structurer dans les apprentissages nécessaires (socle commun, compétences de l’écrit et de l’oral, mathématiques,…).

Redonner à la langue et aux arts traditionnels maohi leur place au sein de la structure éducative donne la possibilité à nos enfants de retrouver confiance en eux et de valoriser, par là même, leurs propres savoirs et savoirs faire.

Ainsi, la commune participe activement à l’apprentissage du reo maohi, à celui des techniques de orero (art déclamatoire) au travers d’ateliers qu’elle met en place dans les établissements scolaires, via le département culturel de la Direction du Développement éducatif, social et culturel.

De 2008 à aujourd’hui, faisant intervenir associations, autorités et services communaux, le Projet Educatif Local de Faa’a a également permis la mise en place de très nombreuses actions en faveur des quartiers dits « prioritaires » : Centres de loisirs sans hébergement, écoles et collèges ouverts notamment aux parents durant les vacances, afin de développer une autre « compréhension » de l’école.

Depuis 2008, ce sont environ 383 millions de Fcfp qui ont été consacrés à l’accompagnement des associations de la commune. Associations souvent engagées dans notre Projet éducatif local.