UN SUCCES POUR LE MANDARIN A FAA’A

Ce mercredi 30 septembre 2015, c’est dans une ambiance studieuse et appliquée que Tepuahitikau Maker engagée pour le service civique dispensait la session d’initiation au mandarin au bénéfice des administrés de la commune de Faa’a.

Participants motivés

Les stagiaires étaient satisfaits de l’initiation dispensée en mandarin.

Les trente participants étaient attentifs à l’initiation par Tepuahitikau Maker. Cette dernière a su rassurer les participants tout au long des 2 heures d’initiation. Ils ont découvert les bases de la prononciation en fonction des 4 tons de la langue, la répétition des tons, les caractères fondamentaux, l’écriture chinoise, les chiffres et quelques mots de vocabulaire pour s’achever avec la tenue d’une conversation.
Le ton est donné pour les prochaines sessions. Ce premier groupe s’est donné rendez-vous mercredi prochain de 16 heures à 18 heures et le second groupe se rencontrera tous les lundis de 16 heures à 18 heures dans la salle de réunion du bâtiment Rautea.

Cadousteau Tauhere

Tauhere Cadousteau est satisfaite de cette première session.

Tauhere Cadousteau nous confie, « J’ai aimé car c’est plus oral que écrit pour l’instant. Je trouve que c’est mieux pour nous. On éprouve de la difficulté au niveau de la langue chinoise. Le seul bémol, c’était que nous n’avions pas les supports papiers donc c’était une lacune dès le début mais au fil de la leçon j’ai vite assimilé. Je trouve que c’est super ! La plupart des participants savaient dire « bonjour » en chinois. Maintenant, on arrive à tenir une petite conversation. Il faudrait que l’on s’exerce sur les prononciations. »

 

Juliana Siu

Juliana Siu est ravie et espère une poursuite de cette opération.

Juliana Siu : « Je trouve que la session de mandarin dispensée par mademoiselle Tepua était très bien. Celà apporte beaucoup à la population de Faa’a dont j’en fais partie. J’espère qu’elle sera renouvellée parce que pour le moment, on a de l’initiation. C’est très probant et j’espère que par la suite on aura de véritable cours qui nous permettrons de progresser et de communiquer avec la population de Chine qui viendra chez nous. »