Jiangyin

Jiangyin, ville jumelle de Faa’a

 

En Juillet 2009, une délégation communale de la ville de Faa’a s’était rendue en Chine afin de nouer des contacts avec les autorités chinoises, dans le but de concrétiser un jumelage entre Faa’a et Jiangyin, ville de la Province de Jiangsu au nord est du pays.

Bordant le fleuve du Yangtse, la ville de Jiangyin bénéficie d’un développement économique touristique, agricole et industriel important. Sa population (1,9 million) est 64 fois supérieure à celle de Faa’a et son budget, en constante évolution, avoisine les 130 milliards de F CFP. C’est donc avec ce géant économique que le maire de Faa’a, en partenariat avec le consul de Chine, a proposé d’établir un jumelage. Ainsi, une lettre d’intention en vue de cette coopération amicale a été signée à Jiangyin le 18 juillet 2009.

 

C’est dans le but de créer cette coopération que cette délégation polynésienne s’est rendue à Jiangyin. Elle a d’ailleurs été reçue par le maire WANG Xi Nan, ses adjoints les plus proches et les techniciens des affaires étrangères.

En avril 2011, une délégation chinoise s’est rendue en Tahiti, a visité différents sites touristiques et rencontré également quelques acteurs de l’économie locale. Cette visite aura été marquée plus particulièrement par la signature d’un Protocole d’accord pour le renforcement des échanges et la coopération dans les domaines de l’Education et de la Culture entre les villes de Jiangyin et Faa’a.

Le protocole, rédigé en Chinois, anglais, Français et Reo Maohi, indique notamment que :

  • Les deux villes favoriseront les visites mutuelles entre leurs dirigeants en vue de consolider l’amitié et la compréhension qui conduisent à l’élaboration d’une fondation solide renforçant d’une manière soutenue le cadre des échanges.
  • Pour permettre le renforcement des échanges et la coopération entre les deux villes, les deux parties favoriseront la promotion des échanges amicaux entre les peuples, en particulier dans les domaines de l’éducation et la culture.
  • La programmation et la mise en œuvre opérationnelle de cette coopération amicale entre les deux villes relèvent de la Direction du Développement Educatif Social et Culturel de la ville de FAA’A et du Bureau des Affaires Etrangères de la ville de JIANGYIN.

 

L’origine de ce jumelage s’inscrit dans la stratégie de promouvoir la ville de Faa’a à l’international à un moment où la Chine vit son plus fort développement, accélérant son ouverture au monde occidental.

L’épopée de la pirogue O Tahiti Nui Freedom, exposée en Chine avec le logo de la ville de Faa’a est déjà un symbole fort de la promotion de la ville.

La Chine, Etat – continent de plus de 1,3 milliard d’habitants pour une superficie de quelques 9 millions de km², nous a longtemps été présentée comme un pays refusant de s’ouvrir au monde extérieur. Le choix de faire de Jiangyin la ville jumelle de Faa’a, marque une nouvelle fois la volonté du conseil municipal et de son Maire Oscar, Manutahi Temaru, de dépasser cette perception erronée d’une civilisation riche de plus de 10 000 ans d’histoire, à qui l’on doit notamment la boussole, le gouvernail moderne et l’imprimerie.

Dès lors, l’élaboration et la concrétisation de ce jumelage permettra des échanges dans des domaines aussi variés que :

  • la politique de la ville, l’action sociale, la jeunesse, le sport, l’enseignement, l’éducation, les sciences et techniques,
  • le développement économique local, l’environnement, l’urbanisme, le commerce, l’agriculture et l’agroalimentaire,
  • la culture, le patrimoine, l’architecture et le tourisme.

Ce sont autant de domaines de prédilection qui pourraient être abordés et des préconisations concrètes seront déclinées, dans le futur, en actions opérationnelles, pour faire de ce jumelage un levier important dans le développement de la commune de Faa’a.