Hotuarea, la pointe Fa’atahataha

4 photo HotuareaLégende du prince Titi-Horohoro-Nui 

Quand le soleil est à son apogée et que le ciel est totalement dégagé, le prince Titi-Horohoro-Nui de Hotuarea se rend sur la pointe de Fa’atahataha, car c’est en ce lieu que l’enfant roi observe le levé et le couché du soleil, c’est le site idéal. En effet, il observe, étudie, comprend, et transmet la manière et le résultat de ses travaux.

Dans un premier temps, l’observation par le levé du soleil, lorsque le ciel devrait être aussi clair alors qu’il fait sombre, le prince se saisit de sa lance et le plante à l’extrémité de la pointe Fa’atahataha et la lance se met à lui montrer le temps qu’il fera depuis le levé jusqu’au couché du soleil. A partir de là, commence le décompte des couchés de soleil, du premier au douzième, ensuite le prince place des pierres en forme de cercle à partir de sa lance. Il y a 12 pierres pour le levé du soleil et 12 autres pour le couché. Dès que le soleil se lève, Titi-Horohoro-Nui commence à compter, lorsque le soleil est à son apogée, donc au dessus de sa lance, c’est qu’il est midi, et quand le soleil se décline vers la mer, le décompte repart à partir de sa lance jusqu’à la 12ème pierre et c’est la nuit.

Oui ! La pointe de Hotuarea que l’on appelle Fa’atahataha a été le lieu d’observation du levé et du couché du soleil, le nom du Marae du prince situé sur cette pointe est Marutaha, c’est-à-dire l’aurore et la pénombre.

Hotuarea, te Outu Fa’atahataha

E parau teie no te tamaiti huiarii ra o Titi-Horohoro-Nui e ta’na omore manamana o Te-Omore-I-Te-‘Ai’ai-Vaha.

Ia tae i te mau mahana e tupu tia ai te râ , e aita te ra’i e faarumaruma
e tia te tamaiti arii ra o Titi-Horohoro-Nui no Hotuarea i nia i to’na Outu , e i reira oia e fa’atahataha ai , e hipahipa ai i te faataharaa o te râ , oia hoi i te toparaa o te râ ,e vahi tano maitai teie , aita e fa’apiapiraa no te hororaa o te râ, mai to’na hitiraa e tape noa atu; no reira e hio taua tamaiti arii ra i te hitiraa o te râ e te parau i roto ia’na , e e ite maitai hoi oia i te ra’i marie , e e mahana pouri , e tapea oia i ta’na omore e e patia oia i raro , i te muaraa o taua Outu no’na ra , e na taua omore ra e faaite mai i te huru o te tiaraa o te mahana , mai te poipoi e , e tape noa atu.

I reira oia e taio ai ei hea toparaa , mai te hoè e tae atu i te ahuru ma piti o te taio ,i muri mai e faanaho oia i te mau ofai na te aratia , mai te tumu iho o ta’na omore e tae roa atu ai i te tau atea , o te ofai hoè ia ,ia ahuru ma piti mai te tahi pae o te omore , e ta’a atu te ahuru ma piti raa i te tahi pae. I hiti o te râ i to’na hitiraa i reira taua tamaiti arii ra e haamata ai i te taio , mai te ofai i te tau atea mai e tae roa atu i te ofai i raro iho i te tumu o ta’na omore ra , ua tia ia i te ahuru ma piti raa o te ofai , ua tano ia i te avatea tia-mau-ra’a o te râ , na reira hoi ia faa’opa te râ i tai , e haamata oia i te taio mai te ofai matamua e vai ra i te tumu o te omore ra , e tae atu i te ofai i te tau atea , ua tano ia i to’na mairiraa.

Oia ! Ua riro mau na teie Outu no Hotuarea o tei parau toa hia na  » Te Outu Fa’atahataha  » i tahito roa ra ei vahi hioraa i te hitiraa o te râ e to’na toparaa , e te io’a o te Marae o taua tamaiti huiarii ra i nia i taua Otue ra o  » Marutaha » ia , oia hoi ua marumaru e ua taha o te râ !